Tout le monde a besoin de soins. Seule une partie d’entre nous y auront accès.

Agir

Tout le monde a droit à des soins de santé mentale financés par l’État et accessibles gratuitement

Pourtant, alors que des millions de personnes au pays ont besoin d’aide, seulement une partie d’entre elles obtiendront des soins. La campagne « Agir pour la santé mentale » est appuyée par un réseau d’organisations canadiennes qui font pression sur le gouvernement pour rendre les soins de santé mentale universels. Ce n’est pas seulement la bonne chose à faire. Les recherches le démontrent : c’est aussi la chose judicieuse à faire, et nous n’avons pas les moyens de faire autrement.

Pourquoi c’est la bonne chose à faire que de financer les soins de santé mentale

Quand nous y pensons bien, nos soins de santé sont loin d’être universels, surtout en ce qui concerne la santé mentale et la santé liée à la consommation de substances. Ces soins devraient être gratuits et accessibles à toute la population.

En savoir plus arrow
Pourquoi c’est la chose judicieuse à faire que de financer les soins de santé mentale

De nombreux services de soutien, comme la psychothérapie, le counseling, le soutien par les pairs et le traitement de la consommation de substances, ne sont pas couverts dans le système public de soins de santé gratuits et « universels » du Canada. Pourtant, leur efficacité a été démontrée.

En savoir plus arrow
Pourquoi nous n’avons pas les moyens de ne pas financer les soins de santé mentale

Le coût pour la société est tout simplement trop élevé. Les problèmes de santé mentale coûtent au Canada au moins 50 milliards de dollars par an en dépenses directes de santé, en perte de productivité et en baisse de la qualité de vie. Qui plus est, la consommation de substances coûte 46 milliards de dollars par an à l’économie canadienne en dépenses directes de santé, en perte de productivité et en frais de justice pénale.

En savoir plus arrow

Agir

Si vous croyez que les soins de santé mentale devraient être véritablement universels et financés par l’État, ajoutez votre nom à notre lettre pour dire au premier ministre Justin Trudeau qu’il est temps d’« Agir pour la santé mentale ».

Partagez sur vos médias sociaux

Utilisez notre trousse de médias sociaux : vous y trouverez des images et des messages prêts à partager.

Télécharger la trousse

À propos de la campagne

« Agir pour la santé mentale » est une campagne de sensibilisation que mène l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM).  Elle vise à rassembler les Canadiennes et les Canadiens pour inciter le gouvernement à rendre les soins de santé mentale universels. Un nombre grandissant d’organisations canadiennes s’unissent pour demander la même chose : que l’on rende les soins de santé mentale et de santé liée à la consommation de substances accessibles à toutes les personnes couvertes par l’assurance maladie publique. « Agir pour la santé mentale » offre l’occasion à la population du Canada de se faire entendre et de faire pression sur les personnes qui dirigent ce pays afin d’obtenir des soins de santé mentale universels. Des soins qui soutiennent chacun et chacune d’entre nous. Des soins qui permettent à tout le monde de s’épanouir. « Agir pour la santé mentale » est une campagne, un cri de ralliement, un mouvement en faveur de soins de santé mentale vraiment universels. Agissons.

MAXIMISEZ VOTRE IMPACT

Donnez pour financer la lutte.

Donner
cover image

Tout comprendre

Vers un plan fédéral pour des soins universels en matière de santé mentale et de santé liée à la consommation de substances

Tout le monde a droit à des services de santé mentale et de santé liée à la consommation de substances qui sont financés par l’État et accessibles gratuitement en temps opportun. Le gouvernement fédéral doit faire preuve d’un leadership fort et agir.

« Agir pour la santé mentale » demande au gouvernement fédéral de :
  1. Créer un Transfert canadien permanent en matière de santé mentale et de santé liée à la consommation de substances.
  2. Créer une loi canadienne sur les soins universels en matière de santé mentale et de santé liée à la consommation de substances.
  3. Œuvrer à réunir les conditions sociales et économiques qui favorisent une bonne santé mentale.
  4. Décriminaliser totalement la possession simple de substances illicites et investir davantage dans la prévention de la consommation de substances, la réduction des méfaits, les traitements et les services de rétablissement.

Lisez notre document de référence pour savoir pourquoi c’est la bonne chose à faire et la chose judicieuse à faire que d’universaliser les soins de santé mentale, et pourquoi nous n’avons pas les moyens de faire autrement.

Restons en contact

Assurez-vous de ne rien manquer!

« * » indique les champs nécessaires

Nom*
Consent*